Théâtre


L’émission de télévision

Mise en scène : Thierry Roisin,
2007

De Vinaver
Mise en scène : Thierry Roisin

Dramaturgie : Nathalie Fillion
Scénographie : Raymond Sarti
Costumes : Dominique Louis
Lumière : Christian Dubet
Son : François Marillier

avec
Anne Baudoux, Roxane Cleyet-Merle,
Murielle Colvez, Daniel Delabesse, Claire Dumas,
Sébastien Eveno, Dominique Guihard, Jacques Hadjaje,
Catherine Pavet, Jeanne Vitez


Portfolio

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29

• Observation critique du XXe siècle Dans L’émission de télévision, Michel Vinaver, l’un des plus grands auteurs dramatiques de la seconde moitié du XXe siècle, articule dans la même intrigue policière et romanesque deux thématiques dont il est l’un des observateurs critiques les plus aigus : d’un côté, l’entreprise, les restructurations, les licenciements, le chômage ; de l’autre, le pouvoir des médias, l’in ?ation de l’audiovisuel, les dégâts de la téléréalité.• Derrière l’intrigue policière, la figure de l’excluL’histoire, peut se résumer en quelques lignes : Blache et Delile étaient cadres dans la même entreprise de papeterie à Orléans. Tous deux ont été licenciés, suite à une restructuration, et sont contactés par deux jeunes femmes journalistes, chargées de recruter les futurs candidats d’une émission de « reality show » sur les chômeurs de plus de cinquante ans. Mais un seul sera choisi et deviendra la vedette d’un soir. Quelques jours avant l’émission, Blache est assassiné, alors qu’il était sur le point d’être l’heureux élu. Qui a tué ? Le juge mène enquête, mais il n’est pas le seul.Au cœur de l’intrigue, il y a un meurtre, sans qu’on sache avec certitude qui est le coupable, tant les hypothèses s’ouvrent l’une à côté de l’autre. Intrigue policière donc, avec le suspense attendu, mais comme ailleurs chez Michel Vinaver, c’est bien la ?gure de l’exclu, du dissident, volontaire ou involontaire, qui est choisie comme ?gure emblématique de notre société.Entre ceux qui exercent une oppression et ceux qui la subissent, de nouvelles frontières sont tracées, troubles, perverses. Loin d’un théâtre cérébral bien pensant, Vinaver donne corps et voix à des personnages justes qui ne savent porter des idées. Ils ne sont que porteurs de mots. Et n’ont que des mots à échanger pour dire qui ils sont et faire exister leur vie.Je ressens dans l’homme Michel Vinaver et son œuvre, une soif de justice et de tendresse. En travaillant cette pièce, j’aimerais faire mienne cette quête d’un théâtre où le plus intime rejoint le plus politique.

de Michel Vinaver

• Principe général.

Tout commence par une didascalie dans le texte de Michel Vinaver, qui dit :" il n’y a pas de décors..." Rude tâche dès lors, pour le scénographe et le metteur en scène que de concevoir un Lieu pour ce texte, magnifique...

Extraits de mes notes scénographiques...
La scénographie de « l’émission de télévision » est l’expression d’une abstraction des différents espaces qui jalonnent le texte, chacun des lieux est regroupé sous forme d’îlots, de modules, et sont au nombre de 10. Cette abstraction symbolique permet ainsi une mise en valeur de la parole, du texte, sans donner plus d’importance aux lieux.

L’idée générale est la reproduction d’une pré-maquette géante, ce qui par le choix des matériaux, du langage des formes du mobilier et des accessoires, amènera des formes simples, voire naïves, symboliques des lieux, en aucun cas à du design.

L’ensemble de la scénographie (modules, mobilier) sera traitée dans une gamme de BLANCS. Seuls les « petits » accessoires seront des accessoires réalistes et colorés, tout comme les costumes des différents personnages.

Pour la fabrication des modules et du mobilier, nous devrons nous attacher à retrouver la traduction de matériaux surdimensionnés, servant à la fabrication des maquettes (carton plume, carton, bois balsa, etc…). Ce changement d’échelle devant entraîner un léger trouble chez spectateur, et apporter un support à l’action, tant visuellement nous aurons cette impression de légèreté. Ainsi le dimensionnement des matériaux est volontairement Basic.

La réalisation de cet ensemble devra donner l’impression que tous les éléments sont légers comme une immense maquette… NOTA : l’ensemble du mobilier et modules sont praticables par les acteurs.


| © Raymond SARTI, La Fabrique Anamorphique | Espace privé | spip |
Soyez informé:

webmaster Michaël Horchman webmaster@raymondsarti.com